Manel Armengol: Cultivando la fotografía

www.manelarmengol.com

LE MIROIR

Nous n’aimons pas l’émir pour le monde d’ici-bas, pour son rang, pour ses connaissances ou ses actions :  les autres l’aiment pour ses attributs car ils n’en voient pas le visage véritable. Ils le voient de dos. L’émir est comme un miroir, ses qualités sont pareilles aux perles précieuses et à l’or qui ornent l’envers du miroir incrusté. Les gens amoureux du miroir regardent toujours la face du miroir :  ils aiment le miroir parce qu’il est le miroir. Dans le miroir on voit le beau visage et on ne se lasse pas du miroir. Celui qui a le visage laid et défectueux voit dans le miroir la laideur. Il tourne de suite le miroir pour chercher les joyaux incrustés à son dos. Pareil geste n’endommage pas la face du miroir.

Dieu le Très Haut a composé l’animalité et l’humanité afin que tous les deux se manifestent.

« Les choses s’identifient par leurs contraires ».

La définition d’une chose sans son contraire est impossible.

DJALÂL OD DIN RÛMÎ, “Livre du dedans” (chapitre 12) / “Fihi-Ma-Fihi” / “El Libro Interior (cap XII)

 


http://oli-olea.blogspot.com

http://mediterraneae.blogspot.com

http://vrbanas.blogspot.com